Pourquoi Ferrari porte plainte contre la FIA

Publié le par BFr

Hier se tenait une réunion importante pour l'avenir de la formule 1. Les constructeurs et la FIA se sont rencontré pour discuter du futur règlement 2010 et plus précisément du problème épineux des budgets plafonés. Les équipes engagées actuellement dans le championnat du monde craignent un championnat à deux vitesses et veulent échelloner cette réduction de budget sur plusieurs années (on parle de trois ans environ). Alors qu'est-il ressortir de ce face à face entre FOTA et FIA? Et bien pas grand chose, sauf que Max Mosley semble d'accord pour regler le problème du championnat à deux vitesses mais se veut inflexible quand à l'introduction du budget pladonnée dés la saison 2010.

Résultat, Ferrari a saisi la justice française pour bloquer ce projet de nouveau règlement. Hors on sait très bien, comme le souligne Jean Louis Moncet sur son blog, qu'un "sportif" qui attaque sa fédération n'a quasiment aucune chance de gagner, pour la bonne et simple raison qu'il n'est pas obligé de participer a la dite compétition. Alors pourquoi la Scuderia porte plainte? Et bien c'est très simple. L'écurie italienne dispose d'un veto accordé par Max Mosley il y a quelques années (lors de la dernière menace de championnat parallèle). Si elle n'est pas d'accord sur un futur règlement elle peut donc utiliser ce privilège. Et c'est sur ce point précis que Ferrari porte plainte contre la FIA, parce que Max Mosley ignore ce veto posé par Ferrari concernant la future règlementation 2010. Mosley qui déclare :"Nous dirons premièrement qu'il n'est plus en place et s'ils voulaient utiliser un véto - ils étaient à la réunion [de la FIA] ce 17 mars et ils auraient dû l'utiliser là-bas s'ils n'étaient pas d'accord. Au lieu de cela, ils sont juste restés assis."

La crise est donc toujours bel et bien présente. Les équipes ont du 22 au 29 mai pour s'inscrire au championnat du monde 2010. Et ce n'est que le 12 juin que la FIA rendra public la liste des 13 équipes qui participeront au championnat l'an prochain. Hormis Ferrari, Renault, Red Bull, Toro Rosso et Toyota on également déclaré qu'elles ne s'inscriraient pas si le règlement restait en état. Ce même règlement a conduit à la candidature de Lola, Prodrive y pense aussi sérieusement. Des rumeurs ont aussi évoqué un possible retour de Simtek. et de Penske. Alors le championnat 2010 un championnat de privés? Possible, même si comme le souligne Bernie Ecclestone le but n'est pas de détruire la F1 mais de trouver une solution raisonnable pour tout le monde. Le grand manitou de la F1 sait très bien que sur le stricte plan de l'image, la F1 a bien plus besoin de Ferrari que l'inverse. Il est donc important de trouver un accord.

Dans le cas où la FOTA et la FIA n'arriveraient pas à un accord les constructeurs pourraient se tourner vers d'autres disciplines. Toyota a récement expliqué son intérêt pour un retour aux 24 heures du Mans. L'endurance qui pourrait être une alternative pour d'autres constructeurs comme Ferrari ou Mercedes. McLaren Mercedes qui ne s'est par ailleurs pas encore exprimée sur un éventuel retrait de la F1 la saison prochaine. Peut-on y voir là une volonté de jouer profil bas alors que la FIA l'a toujours dans le colimateur? En tout cas ça ne serait pas surprenant.

Si un retour des grands noms du sport auto au Mans aurait un effet bénéfique sur l'intérêt, déjà important, du public pour cette épreuve mythique, l'on peut se demander si une F1 "privée" déchainerait autant les passions que par le passé.  Quand on vois déjà les réactions de certains par rapport aux succès de Brawn GP alors même que Ferrari et les autres sont toujours là, je ne suis pas convaincu que voir Tartenpion gagner sur SuperGP devant Trucbidule sur MagicF1 intéresse beaucoup de monde. Quid de l'avenir de la F1 et par effet domino peut-être du sport automobile de façon plus générale. Réponse le 12 juin prochain!

Publié dans Analyse

Commenter cet article