Trois nouvelles équipes en 2010?

Publié le par BFr

La politique de réduction des coûts devrait permettre à plusieurs équipes de rejoindre la Formule 1 dans un futur proche. Le projet USF1 est déjà connu. D’autres pourraient suivre en profitant de la principale mesure prévue par la FIA pour 2010 : les équipes qui accepteront un budget plafonné à 30 millions d’euros auront de gros avantages techniques.

Ces décisions pourraient pousser l’équipe française ART à entrer en F1. Frédéric Vasseur et Nicolas Todt n’ont pas prévu de rejoindre le championnat pour l’instant mais cela pourrait être une suite logique pour leur structure. ART est déjà présent en F3 Euro Series et en GP2. Une arrivée en GP3, le nouveau championnat de Bernie Ecclestone, est envisagée pour 2010.

« Evidemment, quand on est dans ce milieu, on rêve toujours de Formule 1. L’écart entre la Formule 1 et le GP2 est trop gros, mais j’ai toujours dit que s’ils peuvent diminuer les coûts de manière importante, parce qu’au final la Formule 1 est une passion et un sport mais il faut aussi qu’elle soit profitable, parce que si on fait quelque chose on ne veut pas perdre d’argent, alors je pourrais y penser. » explique Nicolas Todt.

« Si je vais en Formule 1, cependant, mon but n’est pas de survivre : je veux bien faire en termes de résultats et de gestion. Les récentes décisions, qui ne sont pas encore finalisées, vont dans la bonne direction, et je pense que dans le futur, avoir sa propre équipe sera plus réalisable. Si les choses vont dans cette direction, je l’envisagerai. »

 

Une autre équipe qui pourrait être tentée par l'aventure F1 dé l'année prochaine est Lola. Douze ans après sa dernière apparition en F1, Lola envisage un retour. L’entreprise anglaise est elle aussi séduite par le projet de la FIA, qui veut offrir un gros avantage technique aux équipes qui accepteront un budget plafonné à environ 30 millions d’euros.

« L’annonce que la Formule 1 pourrait opter pour un budget plafonné prudent et financièrement responsable à partir de 2010 nous a poussé à évalué la possibilité de développer une voiture pour participer au championnat du monde de Formule 1 » déclare Martin Birrane, le Président Exécutif de Lola Group.

« Lola possède les ressources techniques, les capacités et le savoir faire pour développer des voitures en mesure de courir au plus haut niveau dans le sport automobile, y compris en Formule 1. »

Lola pourrait déposer dans les prochaines semaines une candidature officielle pour rejoindre le championnat. Le constructeur a déjà été présent en F1 dans les années 1960, 1970, 1980 et 1990.  Sa dernière apparition date de 1997. 

 

Source:F1-action.net

 

Publié dans Actualité

Commenter cet article