L'avenir de Mercedes en question

Publié le par BFr

Les prochains jours risquent fort de marquer l'histoire de la formule 1 avec deux réunions importantes quasiment coup sur coup. Demain les actionnaires du groupe Daimler AG tiendront une assemblée générale. Le possible départ de Mercedes-Benz de la Formule 1 serait à l'ordre du jour, suite au récent scandale du Grand Prix d'Australie. La rumeur du départ du constructeur allemand avait déjà fait son apparition en début d'année, mais le conseil d'administration de la marque avait voté d'une très courte majorité la poursuite de ses activités en Formule 1.

Plus qu'un retrait, c'est d'un changement de stratégie qu'il devrait être question .

  • Mercedes pourrait vouloir racheter McLaren. Le constructeur a déja voulu le faire par le passé. Mais le duo Dennis-Ojjeh qui possèdent chacun 15% de McLaren n'est pas près à vendre. Mercedes en possède 40% et les 30% restant appartiennent à une banque de Barhein.Ce qui signifie que même s'il ne dirige plus l'équipe au quotidient, Ron Dennis est toujours le maître à bord. Le rachat n'est donc pas une possibilité.
  • Autre possibilité, faire d'une des deux équipes B l'écurie A. Et dans ce cas Brawn GP semble être tout indiquée. En plus cela marquerait une rupture. Depuis 2007, l'image de McLaren (et a forciori des Mercedes aussi) est écornée par l'affaire d'espionnage et maintenant l'incident (parce qu'il ne s'agit que d'un incident) de Melbourne. Mercedes pourrait donc avoir des envies d'ailleurs et de repartir sur de bonnes bases en faisant table rase du passé.Et dans le cas d'un rapprochement avec Brawn, pourquoi ne pas alors envisager un rachat? Mercedes est en effet le seul constructeur présent en F1 à ne pas courir sous son seul nom.
  • La dernière solution serait un retrait pur et simple du constructeur. Le constructeur automobile perdrait  en effet  un milliard de dollars par mois, des réductions de coûts drastiques - comme un plafonnement du salaire des cadres - sont soupçonnées d'être à l'ordre du jour lors de la réunion de ce 8 avril. On se souvient qu'en janvier dernier, le conseil d'administration de Mercedes-Benz avait voté d'une très courte majorité la poursuite de ses activités en Formule 1, trois voix contre deux. Et au vu des résultats médiocres de ce début de saison, l'investissement conssenti pourrait être remis en question.

Publié dans Analyse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article