Comment ça marche? La safety car

Publié le par BFr

Après la course disputée en Australie qui a vu la sortie à deux reprises du safety car, et comme on annonce de la pluie ce week-end en Malaisie, il me semble opportun de revenir sur la nouvelle réglementation en la matière.

L’année derniére, lorsque la safety car entrait en piste, le feu à l'entrée de la pitlane passait au rouge afin d'éviter que les pilotes ne s'y précipitent et ainsi éviter un nouveau danger.


Ce système a créé pas mal d' injustices pour les pilotes qui étaient obligés de ravitailler pour ne pas tomber en panne d’essence.


Cette année, la FIA a décidé de ne plus fermer l’allée des stands mais d’obliger les pilotes à ralentir : « Quand nous mettrons la voiture de sécurité, le message ira aux voitures, qui auront un mode “safety car” sur leur boîtier électronique » explique Charlie Whiting, le directeur de course. « Dès que le message parviendra aux voitures, on saura où elles sont sur le circuit, et un temps minimum sera calculé pour chaque pilote qui souhaite rentrer aux stands. Le pilote devra le respecter et il aura l’information sur son tableau de bord. »


Les pilotes pourront donc ravitailler sous le régime de la voiture de sécurité mais ils regagneront les stands au ralenti. Cela permettra également d’éviter que toutes les monoplaces soient dans l’allée des stands en même temps, La voiture de sécurité devrait donc moins chambouler les classements qu’auparavant.

Publié dans Actualité

Commenter cet article