Un championnat à deux vitesses?

Publié le par BFr

Passons outre la polémique sur le diffuseur arrière des Braww, Williams et Toyota. Ce qui semble désavantager les top teams c'est le KERS. Les cinq premières voitures sur la grille de départ (six avec Glock disqualifié pour aileron arrière non conforme) n'étaient pas équipées de ce système de récupération d'énergie. Autre  exemple, les BMW-Sauber qui n'avaient monté le KERS que sur une seule voiture, celle de Nick Heidfeld. Résultat? Le pilote allemand est largué en qualification (même si on peut penser qu'il n'aurait de toute façon pas devancer son équipier sans le fameux système).  Alors oui on a eu des dépassements, mais est-ce vraiment dû au KERS? Rosberg à bien doublé Raikkonen en bout de ligne droite. Jarno Trulli est bien parvenu a terminer troisième (chanceusement mais il était tout de même dans les points en étant parti bon dernier). preuve que même sans ce système il est possible de revenir sur ces adversaires et de les dépasser. Le KERS semble être plus handicapant qu'autre chose et tant que toutes les équipes n'en seront pas équipées il y aura un championnat à deux vitesses, non pas ceux avec le diffuseur "magique" comme l'appelle les commentateurs de TF1...et les autres, mais bien ceux qui ont le KERS et ceux qui ne l'ont pas. Et au vu de cette première course je ne serais pas surpris si certaines équipes faisaient le choix de ne jamais l'utiliser de la saison....

Publié dans Analyse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article