USF1: le droit de savoir

Publié le par BFr

Le droit de savoir sur TF1 était réputée pour nous fournir des informations que l'on savait déjà. Ce qui valait à l'émission de se faire rebaptiser le droit de savoir des choses qu'on sait déjà, par certains humoristes. Hier soir, les instigateurs du projets USF1 ont repris le concept. Alors le droit de savoir à la sauce américaine ça donne quoi? Beaucoup de bruit pour pas grand chose. On attendait tous le 24 février pour en savoir plus sur ce projet d'équipe 100% américaine, pour être rassuré aussi. Alors oui l'écurie sera basée à Charlotte (il ne reste qu'a trouver où et à construire l'usine...). Oui le team aura des finances suffisantes (on parle de 62 millions). On ne sait par contre pas d'où viendra cet argent, ni qui pilotera la voiture, aucune informations non plus sur le staff. Nada, que dale. Ah si la seule véritable information est que les voitures du team seront motorisées par un constructeur déjà présent dans la discipline, un moteur client donc, mais quant à savoir lequel c'est une autre histoire. La grande annonce d'hier soir n'aura donc eu pour effet que de laisser les observateurs sur leur faim. Mais c'est promis d'autres informations arriveront très bientôt....
Le projet USF1 semble déjà bien mal embarqué. Comment arriver à construire une usine de A à Z en moins de 12 mois? Comment construire une monoplace pour participer au championnat du monde 2010 sans même avoir d'unsine? Si je devais parier sur l'arrivée d'une nouvelle écurie en F1 je miserais plus sur le projet de l'A1GP d'arriver en 2011, 2012 ce qui me parait être plus réaliste. USF1 sent l'arlésienne, pour le moment en tout cas

Publié dans Analyse

Commenter cet article

lebéarnais 25/02/2009 10:35

Et cet article reprend quelque chose que tout le monde s'en est déjà aperçu. Résultat pas mieux que TF1.